FRIBROMYALGIE

« La fibromyalgie entraine souvent une incapacité à réaliser des tâches de la vie courante voire même un travail à temps plein »

Il est important de signaler quand même que ce syndrome, du point de vue de ‘OMS est reconnu depuis 1992.

La reconnaissance de la fibromyalgie n’empêche pas la méconnaissance et l’incompréhension des médecins qui ne détectent pas de lésion ni d’inflammation.

La fibromyalgie à soulever également quelques polémiques dans le milieu scientifique qui ont amené les médecins à douter même de son existence.

Ce constat n’explique donc pas tous les symptômes liés à la fibromyalgie mais les douleurs sont pourtant réelles et très pénibles dans l’existence quotidienne.

Qu’est-ce que la fibromyalgie ?

La fibromyalgie appelée aussi syndrome fibromyalgique se manifeste par des douleurs persistantes mais aussi diffuse sur tout ou partie de l’organisme.

Elles se caractérise aussi par des douleurs musculaires chroniques invalidantes dans l’ensemble du corps.

L’appellation fibromyalgie prend naissance dans les racines suivantes :

« fibro », pour fibrose,

« myo » pour les muscles

« algie » pour la douleur

La fibromyalgie est une souffrance physique mais aussi psychique qui occasionne un mal être chronique pour les personnes qui en souffrent.

Aucune partie du corps n’est oubliée par ce syndrome, de la main à l’épaule, du pied à la hanche, du bas du dos au sommet du crâne, tibia, talon…

Eprouvante, fatigante physiquement et nerveusement, la fibromyalgie fait partie intégrante de la vie des gens qui s’habituent à vivre avec elle.

La fibromyalgie provoque une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, couplée à une réelle ou potentielle lésion tissulaire.

La fibromyalgie est une réelle pathologie reconnue par l’OMS et classée comme autre affection des tissus mous, douleur chronique généralisée mais l’absence d’éléments tangibles remet en cause l’organicité de la fibromyalgie et la nécessité de la prise en charge peut-être aussi de temps en temps sous-estimée.

Positionnée entre le terme de syndrome et maladie, faute de données biologiques et anatomo-pathologiques qui ne permettent donc pas d’asseoir le diagnostic.

Bref, une chose est certaine c’est que la réalité clinique de la fibromyalgie demeure un sujet soumis à controverse et soulève des incompréhensions, des frustrations et des réserves entre soignants et soignés, professionnels de santé classés en fibro-sceptiques ou fibro-conscients ou fibro-benveillants, avec des délais de diagnostics importants, une variabilité dans la qualité de la prise en charge et des inégalités régionales de reconnaissance de la prise en charge.

Quelles sont les symptômes ou complications de la fibromyalgie ?

Il existe une centaine de manifestations de la fibromyalgie et voici quelques-uns des troubles habituellement ressentis :

La fibromyalgie regroupe un ensemble de symptômes chroniques d’intensité modéré à sévère, avec des douleurs spontanées diffusent et lancinantes qui changent d’endroit ou de caractère au gré du temps, de l’humidité, de l’anxiété …

Mais il existe aussi des manifestations autres que musculaire qui viennent compléter tous ces symptomes :

:

  • Des douleurs chroniques diffuseset/ou généralisées avec sensibilité à la pression ;
  • Douleurs musculaires variables ;
  • De la fatigue importante et inexpliquée, asthénie qui devient pathologique, fatigue extrême pour un effort minimal ;
  • Des troubles du sommeil(hypersomnie, hyposomnie) ou mauvaise qualité du sommeil voire apnée du sommeil ;
  • Des troubles cognitifs, de la mémoire, perte de la vivacité d’espritinefficacité intellectuelle, difficulté de s’exprimer, perte de mémoire à court terme, état confusionnel ;
  • Troubles digestifs (intestin irritable, diarrhée et constipation en alternance, intestins fragiles, intolérance aux aliments de plus en plus nombreux) ;
  • Extrême sensibilité de la peau, hypersensibilité même à l’effleurement ;
  • Des plaintes somatiques ;
  • Dépression ;
  • Anxiété liée à la frustration suite à la multiplication des consultations sans diagnostic réellement établi.

Les crampes, les brulures, les déchirures, piqures, picotement, fourmillement, engourdissement, tiraillement, coups de poignards sont les différentes formes des douleurs provoquées par la fibromyalgie.

  • Le syndrome des jambes sans repos ;
  • Dysfonction auditive via des acouphènes ;
  • Sifflements dans les oreilles, bourdonnements, cliquetis dans une oreille ou les deux, à l’intérieur, à l’avant ou à l’arrière, de façon continue, intermittente ou occasionnelle ;
  • Allergies ;
  • Anxiété, insécurité, appréhension, malaise, nervosité ;
  • Troubles ORL (amygdalite, laryngite…) et troubles de la sensibilité, digestifs, des cycles menstruels ;
  • Engourdissements ;
  • Démangeaisons ;
  • Douleurs articulaires ;
  • Palpitations cardiaques côté gauche de la poitrine ;
  • Maux de têtes ;
  • Apnée du sommeil ;
  • Diminution des capacité physiques, intellectuelles, cognitives et sexuelles ;
  • Allergie dans différentes régions : peau, yeux, système digestif, voies respiratoires …
  • Baisse des performances physiques ;
  • Besoin de repos permanent ;
  • Perte de l’audition dans les basses fréquences ou diminution de l’acuité auditive, excès de cérumen ;
  • Baisse des performances sexuelles et surtout de la libido
  • Bouche sèche, déviation …
  • Bouffées de chaleur (sueurs)
  • Brouillard, impression de vivre dans le coton ;
  • Bruxisme (dents qui grincent sans le moindre repos) ou déchaussement, déviation de la mâchoire à l’ouverture ou la fermeture ou difficulté à l’ouvrir ;
  • Perturbation de la Circulation sanguine avec sensibilité exagérée au froid ;
  • Démangeaison et grattage incontrôlable de la peau, peau sèche, grattage de certains membres …
  • Perte d’appétit ;
  • Crise de panique, de larme …
  • Inflammation fréquente des amygdales et du larynx ;
  • Difficulté à la déglutition ou à avaler ;
  • Migraines sévères ;
  • Douleur thoracique qui empêche la respiration profonde ;
  • Engourdissements des membres et sensation de fourmis ;
  • Irritabilité ou hyper sensibilité à tout ce qui entoure ;
  • Sautes d’humeur, troubles d’humeur, à fleur de peau ;
  • Crise d’angoisse ;
  • Raideur ;
  • Sueurs abondantes nuit et jour ;
  • Vertiges ;

….

Attention,

Les fibromyalgiques peuvent se reconnaître à travers l’ensemble de ces symptomes mais cela ne veut pas dire que l’un ou plusieurs de ces symptômes font de vous un fibromyalgique !!!

Quelles sont les conséquences médicales et psychosociales de la fibromyalgie ?

  • Restrictions d’activités ;
  • Handicap moteur invalidant ;
  • Arrêts de travail prolongés ;
  • Absentéisme au travail ;
  • Isolement ;
  • Insomnie ;
  • Irritabilité ;

Quelles sont les personnes concernées ?

« On parle de 1.6% de la population qui serait affecté par la fibromyalgie, de tout âge et des deux sexes en générale mais avec une dominante féminine, les enfants et les adolescents ».

Quelles sont les facteurs à risque déclencheur de la fibromyalgie ?

Les éléments déclencheurs de la fibromyalgie seraient probablement :

  • Un traumatisme physique ;
  • Un déséquilibre du microbiote ;
  • Les personnes âgées de 20 à 50 ans ;
  • Une infection virale ;
  • Les femmes pour une grande majorité de 80 à 90% ;
  • Une anomalie du système hormonal et endocrinien…
  • Antécédents familiaux ;
  • Un choc affectif ;
  • Si vous souffrez déjà d’arthrose
  • Si vous souffrez de polyarthrite rhumatoïde

Quels sont les causes de la fibromyalgie ?

La complexité pour la détection et le traitement de la fibromyalgie incriminerait :

– un dysfonctionnement du système nerveux ;

– des anomalies endocriniennes, immunitaires ;

– un déséquilibre de la flore intestinale ;

– un terrain anxio-dépressif sous-jacent ;

mauvais fonctionnement du système nerveux central (situé dans le cerveau et la moelle épinière) et périphérique (qui innerve les muscles du corps) qui contrôlent la douleur ;

– Des facteurs psychologiques comme les traits de personnalité et les émotions ; 

  • Un terrain anxio-dépressif serait fréquent chez les patients fibromyalgiques.
  • Les facteurs psychologiques impliqués dans la survenue de la fibromyalgie précisé par l’INSERM.


TOUS ES CONSTATS PERMETTENT DE COMPRENDRE AISEMENT QUE LES THERAPIES QUI TRAITENT LE STRESS, LES EMOTIONS, LES DOULEURS, ET TOUT LE RESTE, PEUVENT VENIR SOULAGER OU PLUS CE SYNDROME.

Fibromyalgie et fascias :

Il est primordial de faire une prévention efficace ou de traiter ces douleurs rapidement par le biais de la synergie de toutes les thérapies offertes par CVS Thérapies, fasciathérapie, auriculothérapie, posturologie, reset émotionnel auriculaire, gemmothérapie mais aussi et surtout un réglage alimentaire.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la fasciathérapie n’est pas une thérapie de la face, et elle ne s’adresse donc pas au visage mais aux fascias.

Le fascia est l’ensemble des tissus conjonctifs qui recouvrent toutes les parties du corps humain et il peut être la cause de nombreux troubles.

Cette thérapie manuelle des fascias « fasciathérapie » est une méthode spécifique de traitement des fascias qui joue un rôle essentiel pour notre santé mentale et physique dans :

  • le maintien de l’unité fonctionnelle de notre corps ;
  • ’implication des crispations dans le développement des maladies ;
  • la relation corps/psychisme ;
  • le toucher dans la relation de soin et utilisé comme un appui, un support, un soutien sur lequel le corps et l’ensemble de la personne peut s’appuyer pour relancer ses capacités d’autorégulation somatiques et psychiques.

Ces merveilleux tissus méritent bien d’être connu du grand public et du milieu de la santé car longtemps considéré comme un tissu de remplissage alors qu’il est en réalité un organe présent dans la totalité du corps humain.

Les fascias sont un véritable squelette intérieur souple et adaptable :

  • ils se contractent comme des muscles ;
  • interconnecté avec le système nerveux ;
  • organe sensoriel le plus étendu du corps ;
  • impliqué dans la douleur et la perception du corps ;
  • contribue aux régulations biologiques et physiologiques ;
  • assure la conduction et la transmission d’informations entre toutes les parties du corps ;
  • contribuent à notre vie de façon silencieuse ;

De ce fait, nous vivons, bougeons, respirons, sentons, digérons, pensons avec en plus des émotions et nous tenons debout sans doute grâce à nos fascias.

UN FASCIA EN BONNE SANTE = UN CORPS QUI FONCTIONNE PARFAITEMENT BIEN + BIEN ETRE PHYSIQUE ET PSYCHIQUE

UN FASCIA CRISPE, TENDU OU RIGIDE = ORGANISME QUI PERD PIED ET FONCTIONS DEGRADEES

(tension émotionnelle et mentale, douleurs, gêne, fatigue, sensation de stress, contractures musculaires, troubles digestifs, douleurs physiques, anxiété)

En conclusion, la fasciathérapie que CVS Thérapies vous propose, est une approche thérapeutique qui étend le traitement manuel à l’ensemble du corps.

Rétablir les fonctions d’élasticité, de glissement, de plasticité et de contractilité est un enjeu essentiel pour votre santé et représente une priorité de traitement.

En plus de la fasciathérapie, nous vous accompagnerons dans le traitement global et indispensable de l’ensemble de votre corps avec l’auriculothérapie, le Reset Emotionnel Auriculaire (REA), la posturologie, la naturopathie.